ISBN : 978-2-89400-275-9
Date de parution : 2009-10-01

Couverture souple
297 pages
47,00$ Ajouter au panier

Cet ouvrage regroupe les contributions présentées lors d'un colloque tenu le 7 octobre 2008 à la Cour d'appel du Québec à Montréal dans le cadre des 21e Entretiens Jacques-Cartier. Ce colloque réunissait des juristes - juges, avocats et professeurs- du Québec et de la France sous la supervision d'un comité scientifique composé de l'Honorable Jean-Louis Baudouin, Mme Cécile Bideau-Cayre, Mme Violaine Lemay, M. Yan Favier, M. Benoît Moore et M. Alain Roy. Le présent ouvrage s'adresse à toutes les personnes impliquées et intéressées au droit de l'enfant et se divise en deux parties. Les textes de la première partie, à saveur plus académique, présentent l'évolution du regard que pose le droit sur l'enfant et ses rapports avec la justice et les tribunaux que ce soit comme témoin, comme partie ou comme personne à protéger. Les textes de la seconde partie présentent quant à eux les réflexions de ceux qui font quotidiennement le droit de l'enfant, qui les rencontrent, les écoutent. Ces textes, pour certains, prennent la forme de témoignages personnels sur la réalité de l'enfant face à la justice et sur les défis que cela pose pour nous, «les adultes».
ISBN : 978-2-89400-264-3
Date de parution : 2009-01-01

Couverture souple
130 pages
35,00$   En rupture de stock
Lorsqu’on prend le temps de rencontrer et l’écouter le praticien du droit d’aujourd’hui, qu’apprend-on? Qu’est-ce que le contrat conjugal de l’heure? Quelle attitude convient-il d’adopter face à la nouvelle « réalité » des couples contemporains? Compte tenu des règles de droit, que faut-il faire et ne pas faire? À quels besoins normatifs le contrat conjugal peut-il répondre?

Si la pratique du contrat conjugal des juristes peut s’avérer instructive, il en va tout autant de la pratique mise de l’avant par des non-juristes. Fait assez méconnu, la théorie du contrat conjugal et sa pratique professionnelle ne sont pas l’apanage des juristes. D’autres savant ont analysé, théorisé, critiqué le contrat et d’autres professionnels l’ont pratiqué. Parmi eux se trouvent la communauté scientifique de la psychologie et la population professionnelle des psychothérapeutes conjugaux et familiaux, pour qui le contrat compte non seulement au rang des outils d’intervention clinique, mais aussi parmi les concepts centraux de la théorisation du couple. Qu’est-ce que le contrat conjugal aux yeux de ces « étrangers » disciplinaires? Comment leur vision du contrat et de la normativité contractuelle se compare-t-elle à celle des juristes? Et en quoi cette comparaison peut-elle s’avérer utile dans l’entreprise de rénovation théorique du concept juridique de contrat conjugal?

Ce sont là les questions au centre de la recherche dont nous présentons ici les résultats. Des résultats d’une grande richesse qui, nous l’espérons, contribueront un tant soit peu au renouvellement des pratiques professionnelles et de la pensée juridique.


Bélanger Sauvé - Avocats Coop Droit de Université de Montréal