Couverture souple
154 pages
44,00$  25,00$ En rupture de stock


  • Liberté de la recherche : Curiosité de connaître, de découvrir, de manipuler. Caractéristique de l'humain qui le propulse aux confins de la science et lui donne l'élan d'innover, de créer de nouveaux procédés techniques répondant aux besoins et désirs de ses semblables. Liberté relative ou absolue?


    Dans une société où la recherche scientifique est devenue un moteur économique, qu'advient-il de cette liberté? Est-ce que son assertion comme liberté reconnue par les grands textes internationaux lui assure un statut d'« intouchable »?


    Afin d'illustrer les questions gravitant autour du concept de liberté de la recherche, l'auteure utilise le cas du transfert d'ooplasme, une technique de reproduction qui bouscule les fondements utilisés pour encadrer les modifications génétiques chez l'humain. Ce procédé implique, en effet, le matériel génétique de trois parents différents et intervient au niveau de l'ADN mitochondrial des cellules germinales.


    Cet essai présente une réflexion éthique sur la limitation de la liberté de la recherche par le déploiement normatif entourant les techniques de reproduction. Plus largement, c'est toute la question de la difficile union entre la science et le droit qui est posée.




Bélanger Sauvé - Avocats Coop Droit de Université de Montréal