ISBN : 978-2-89400-348-0
Date de parution : 2016-07-14

Couverture souple
658 pages
80,00$ Ajouter au panier

Le langage du droit évolue au rythme des changements qui traversent la société et son droit . Or, les mots ont une histoire, un passé dont on ne se libère pas aisément. Malgré les mises en garde et les recommandations, les mauvaises habitudes perdurent. 

Décidés à les faire changer, les auteurs des Nouvelles difficultés du langage du droit au Canada, en jurilinguistes avertis, ont cherché dans les « dits » de Thémis les « maux » dont souffre ce langage pour ensuite distiller la part de vérité que recèlent les mots, victimes de ce mésusage. Les auteurs font dès lors œuvre utile en ce qu’ils contribuent comme peu l’ont fait avant eux à dégager un « bon usage » dans l’expression du droit et de la justice.

Enfin, les lecteurs de cet ouvrage de jurilinguistique peu commun y trouveront une mine d’informations sur de nombreux aspects de la langue générale et de son langage du droit.

(Couverture semi-rigide Intégra)
ISBN : 2-89400-196-7
Date de parution : 2005-01-01

Couverture souple
616 pages
56,00$  45,00$ En rupture de stock
Si Paul Ricoeur dit vrai, « il est toujours possible de dire la même chose autrement ». Telle est la finalité de la jurilinguistique : contribuer, en réalisant le souhait de Portalis, à « rattacher les lois des hommes aux lois de l’humanité ». Dépassant les domaines précurseurs de la législation et de la traduction, la jurilinguistique intervient désormais en lexicographie ou dans la production de textes juridiques de tous ordres, leur révision voire leur interprétation.

Engaging the energies of university teachers, government officials and practitioners, scholarship in jurilinguistics reminds us that law may be thought of not just as a mode of social ordering but also as involving communicative acts irrevocably linked to the pursuit of justice. And if Jurilinguistics: Between Law and Language draws together experts in law and language from around the world, it also signals that multijural and multilinguistic settings present rich laboratories for research in legal translation and legal lexicography. The strong presence of Canadian authors and of international scholars citing Canadian examples in this collection invites the question, is the Canadian jurilinguist — living entre langues et droits — a middle power, like Canada itself?


Bélanger Sauvé - Avocats Coop Droit de Université de Montréal